Le 23ème Joueur - Ballon à comportements

Un projet de Samuel Bianchini, 2012

Conception et réalisation mécaniques et électroniques (Polytech Lille) : Jean-Bernard Tritsch, Thomas Dienne, Yohann Dhondt, Pierre Bareau et Thibault Le Gall
Conseils techniques : Cyrille Henry
Régie technique : Antoine Villeret
Coproduction : L’Entorse; Ville de Lille / dispositif Ville d'art du futur

Partenariats : Polytech Lille ; Université Lille 1 ; Ville de Villeneuve d'Ascq, Espace Culture de l’Université Lille 1 ; Laboratoire de Mécanique de Lille (LML) ; Laboratoire d'Automatique Génie Informatique et Signal (Lagis), Lille ; Laboratoire d'Électrotechnique et d'Électronique de Puissance (L2EP), Lille ; LOSC Lille Métropole ; Zinc, Friche de la Belle de Mai, Marseille

Remerciements : Belkacem Ould Bouamama, Julien Carrel,  Philippe Delarue, Patricia Lefebvre-Legry, Jacques Lescuyer.

 

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Le 23ème Joueur - Ballon à comportement, Samuel Bianchini, 2012
Expérimentation publique du premier prototype dans le cadre des festivals La Quinzaine de l'Entorse et Mix'Cité.
Terrain de football du campus de l'Université Lille 1, mai 2012

 

 


Assis confortablement sur un fauteuil surélevé, devant un terrain de football, un joueur pilote à distance le ballon afin de jouer simultanément contre les deux équipes engagées sur le terrain. Mais, si ce ballon répond aux commandes, de temps à autre, il résiste, échappe, cherchant aussi à évoluer de façon autonome. Au milieu des joueurs, le ballon bouge, pour les éviter, les dribler, éventuellement les provoquer. Ce ballon n'est plus tributaire des coups de pieds, car, à l’opposé du règlement habituel, les joueurs n’ont pas le droit de le toucher, juste de tenter d’influencer ses mouvements pour, éventuellement, marquer des buts. Dans son siège, aux commandes, respectant de nouvelles règles qui transforment radicalement le jeu, c'est le 23ème joueur qui décide, en partie, quand le ballon ne vient pas contrarier ses intentions en cherchant à s'émanciper. S'il s'agit encore d'un jeu, il remet en question les principes acquis de ce sport. Dès lors, comment jouer au football avec un ballon qui, loin de se mouvoir au rythme des frappes des sportifs, dispose de ses propres capacités de mouvements, bougeant seul face aux joueurs ? Comment jouer à un jeu vidéo de football mais avec de vrais joueurs, face à un vrai terrain ? C'est ce défi qui est lancé par Le 23ème joueur, aussi bien aux sportifs qu'aux joueurs de jeu vidéo.

Entre création artistique et sport, ce projet propose de revisiter à la fois les règles et l’objet central du football : le ballon. En augmentant ainsi cet objet et en transposant un règlement usuel du musée qui interdit de toucher aux œuvres, c’est tout le dispositif qui s’inverse sans pour autant nous faire renoncer à l’activité physique et au jeu. Cette fois, les logiques d’action sont aussi proches de “La Balle au camp”, du jeu vidéo que du football.

À la convergence de la création artistique et de l'ingénierie la plus exigeante, la réalisation d’un tel objet sollicite la mise en œuvre de technologies prospectives et peut ainsi prendre part aux recherches, aujourd’hui très vives, sur les objets communicants et les nouvelles formes de dispositifs augmentés de capacités comportementales.

 

Compte tenu de sa complexité technique, ce projet est resté à ce jour à l'état de prototype. S'il pouvait être développé, il faudrait nécessairement adopter une méthodologie itérative nécessitant de phaser le projet et même de le versionnaliser. Ainsi ce projet peut-il être envisagé aujourd'hui selon deux versions différentes :
1- Le 23ème joueur - Ballon à comportements
Le ballon est radiocommandé par un 23ème joueur, assis confortablement au bord du terrain, joystick à la main, et incarné sur le terrain par le ballon qu'il dirige. C'est un premier prototype fonctionnel de cette nature qui a été produit et testé sur le terrain de football de l'Université Lille 1, en mai 2012.
2- Libre arbitre - Ballon à comportements
Le ballon est autonome, ses déplacements sont contrôlés par un ordinateur placé en régie qui commande le ballon suivant les positions et les mouvements des joueurs.

Si ce projet n'a pas pu être mené à terme à ce jour, il a participé à ouvrir la voie à un programme de recherche plus générique sur les objets à comportements - “Behaviors : stratégies et esthétiques du comportement entre art, science et design” (porté par le Labex Arts-H2H) - qui pourrait être développé dans les années à venir et permettre de faire rebondir notre ballon à comportements.


 

 

Le 23ème joueur - Ballon à comportements, Samuel Bianchini, 2012
Expérimentation publique du premier prototype dans le cadre des festivals La Quinzaine de l'Entorse et Mix'Cité.
Terrain de football du campus de l'Université Lille 1, mai 2012
Vidéo - 2min 31s - Haut débit recommandé
Images : Aline Capelle et Vincent Penin
Montage : Anne Lemarchand

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Le 23ème Joueur - Ballon à comportement, Samuel Bianchini, 2012
Expérimentation publique du premier prototype dans le cadre des festivals La Quinzaine de l'Entorse et Mix'Cité.
Terrain de football du campus de l'Université Lille 1, mai 2012