Dispotheque | Samuel Bianchini | News 2020-01

 




 

niform

Exhibition “Hors Piste”

Centre Georges Pompidou, Paris
24 January | 9 February 2020

Plus d'informations sur l'évènement (fr): ici

More information on the work (eng): here
Plus d'informations sur l'œuvre (fr): ici




Samuel Bianchini | niform, 2007-2020 | Interactive installation
Engineering (3D captation and image treatment, 2020 version) : Colin Bouvry
Photography: Jérémie Giniaux-Kats

A CiTu, Dispothèque, Numeriscausa and Bouillants co-production, with the scientific collaboration of the Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur (LIMSI-CNRS) and EnsadLab, The research laboratory of The École nationale supérieure des Arts Décoratifs.

This project was funded in part by the Ministry of Culture & Communication (DICRéAM program) and the City of Paris.



 

 



 

Event “Être vivant : devenir machinique”

In the framework of “La Nuit des idées”, with the support of Institut français, and La Chaire arts & siences of The École Polytechnique, The École nationale supérieure des Arts Décoratifs and The Fondation Daniel et Nina Carasso.
Musée des Arts et Métiers
292, rue St Martin, 75003 Paris

Thursday 30 January 2020 - 6PM-01AM | 18h-01h
Plus d'informations sur l'évènement (fr): ici


Out Of Frame [Hors Cadre]

Samuel Bianchini & Didier Bouchon

More information on the work (eng): here
Plus d'informations sur l'œuvre (fr): ici


Out of Frame (Hors Cadre), Samuel Bianchini and Didier Bouchon, 2015
 

 

Taking Live(s) [Prendre Vie(s)]

Samuel Bianchini

Software realization (Machine Learning and Genetic Algorithms) : Didier Bouchon
Acknowledgments: Alain Declercq

Project developed within the Reflective Interaction research group of EnsadLab, laboratory of the École nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), Université Paris Sciences et Lettres (PSL), with the support of the Chaire arts et sciences of the École polytechnique, EnsAD-PSL and the Daniel and Nina Carasso Foundation.

Still or animated? If the status of the image constituting this work is uncertain, under tension, it nevertheless represents an explicit subject: a view over a multi-religious military cemetery, composed by many ordered graves of almost similar forms, only differed by their religious symbols. On a large screen in very high definition, one would expect it to be a photo, but it is animated, from the inside, in its very " matter ". Particularly noisy, this image is composed of an infinite number of grains set in motion by artificial life and machine learning algorithms. Combined with the constituting pixels of the image, its matter, these grains try to move and organise themselves to set the image in motion. They are "animated" with their own life force. How could a photograph learn to become a film, or more broadly - as the status of these artefacts are no longer clear - how could a still image learn to become a moving one, to find itself a "future"? This brings the elementary components of the image to a new dimension, behavioural, which struggles with the very subject of the picture. The still image tries to move, to come to life, getting back to the first and fundamental meaning of animation, as animating first means giving soul.

 

Prendre Vie(s)

Samuel Bianchini

Un projet de Samuel Bianchini avec la collaboration de Didier Bouchon
Réalisation informatique (Machine Learning et Algorithmes génétiques) : Didier Bouchon

Projet développé dans le cadre du groupe Reflective Interaction d’EnsadLab, laboratoire de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), Université Paris Sciences et Lettres (PSL), avec le soutien de la Chaire arts et sciences de l’École polytechnique, de l’EnsAD-PSL et de la Fondation Daniel et Nina Carasso

Fixe ou animée ? Si le statut de l’image qui constitue cette œuvre est incertain et, même, sous tension, elle représente toutefois un sujet explicite : il s’agit d’une vue sur un cimetière militaire multiconfessionnel, aux nombreuses sépultures ordonnées et presque toutes de formes similaires, seuls les symboles religieux différant. Sur un grand écran en très haute définition, c’est, a priori, une photo qui est présentée ; mais celle-ci est animée, de l’intérieur, dans sa “matière” même. Particulièrement bruitée, cette image est composée d’une infinité de grains mis en mouvement par des algorithmes de vie artificielle et de machine learning. Associés aux pixels qui constituent la matière même de l’image, ces grains cherchent à se mouvoir et à s’organiser pour mettre en mouvement l’image, ils sont “animés” d’une sorte de force de vie. Comment une photographie pourrait-elle apprendre à devenir un film, ou plus largement - car les statuts de ces artefacts ne sont plus clairs -, une image fixe à devenir une image en mouvement, à se trouver un “à venir” ? Pour cela les composants élémentaires de l’image disposent d’une nouvelle dimension, comportementale. Et, ici, cette dernière est en lutte avec le sujet même de la représentation. L’image fixe tente de devenir mouvante, de prendre vie, revenant au sens premier et fondamental de l’animation, car animer c’est d’abord donner âme.

 

 

 


Table / Table, Samuel Bianchini & Ianis Lallemand, previews of the project, October 2019


 





 

A Présent
Samuel Bianchini
La Scène de recherche

7 avenue Pablo-Picasso 92000 Nanterre, France
Installation in the reception hall of the Theater
Installation dans le hall d'accueil du théâtre

More information on the work (eng): here
Plus d'informations sur l'œuvre (fr): ici


Sign [Typescript] / Enseigne [Tapuscript], Samuel Bianchini, 2012
Nanterre-Amandier, October 2017
Photos: © Samuel Bianchini - ADAGP








 


CONFÉRENCE, DÉBAT, PERFORMANCE



 





Samuel Bianchini, “Art & Design : poser des conditions d'expérimentation en commun”

in David Bihanic (sous la dir.), Design en regards, Art Book Magazine, Paris, 2019, pp. 136-149

Plus d'informations (site de l'éditeur) : ici
Plus d'informations (site du diffuseur) : ici






 




Samuel Bianchini et Emanuele Quinz

“Maintenance, maintenant, main tenant”

in Marie-Ange Brayer et Olivier Zeitoun (sous la dir.), La Fabrique du vivant, Ed. HYX et Centre Georges Pompidou, Orléans, Paris, 2019, pp. 104-115

Plus d'informations (site de l'éditeur, HYX) : ici
Plus d'informations (site du Centre Pompidou) : ici

 






Pleureuses
et A Présent

Samuel Bianchini et Pascal Viel
Poster-Brunch “Hors d'œuvre”

Le Générateur
Av. Brasília, Central Tejo, 1300-598 Belém, Lisbon
11 September - 17 February 2020


More information on the exhibition (english) : here
More information on the work (eng): here
Plus d'informations sur l'œuvre (fr): ici




The 23rd Player, Samuel Bianchini, 2012
MAAT, Lisbon, September 2019
Photos: © Samuel Bianchini - ADAGP