Dispotheque | Samuel Bianchini | News 2018-06

All Over | Samuel Bianchini
1.2.3.data

Collective exhibition / Exposition collective
Fondation Groupe EDF
6, rue Récamier - 75007 Paris
From 03 May to 06 October 2018 / Du 03 mai au 06 octobre 2018
Curator: David Bihanic

More information on the exhibition / Plus d'informations sur l'exposition (only in french) : ici
More information on the work (eng): here
Plus d'informations sur l'œuvre (fr): ici

All Over, Samuel Bianchini, 2009
1.2.3.data, Fondation Groupe EDF, Paris, May 2018




 



 

Sign [Typescript] / Enseigne [Tapuscript]  | Samuel Bianchini
Nanterre-Amandiers

7 avenue Pablo-Picasso 92000 Nanterre, France
Re-Installation in the reception hall of the Theater
Ré-installation dans le hall d'accueil du théâtre
Programme Poltergeist « Les esprits frappeurs »
More information on the exhibition / Plus d'informations sur l'exposition (only in french) : ici
More information on the work (eng): here
Plus d'informations sur l'œuvre (fr): ici




Sign [Typescript] / Enseigne [Tapuscript], Samuel Bianchini, 2012
Nanterre-Amandier, October 2017

 



 


CONFÉRENCES

 

 


Quasi-objets, quasi-sujets :
comment prêter vie à des œuvres ?

Discussion publique entre

Frédérique Aït-Touati et Samuel Bianchini

Dans le cadre du cycle de conférences « Quasi Objets / Objecto Quase »
proposé par Filipe Pais
Fondation Calouste Gulbenkian
39 Boulevard de la Tour-Maubourg, 75007 Paris
12 juin 2018 - 19h00-21h00

Plus d'informations (only in french) : ici

Dès les années soixantes des artistes comme Robert Breer se sont attachés à produire des œuvres qui se déplacent, seules, animées. À l'heure où l'on se préoccupe de plus en plus des non-humains pour penser différemment les relations des hommes à leur environnement, des artistes semblent épouser la cause des objets. Comment reconsidérer la vie de ces derniers ? Comment leur prêter des intentions ? Comment envisager leur animation ? Ces interrogations remettent en question de nombreuses frontières, entre sujet et objet, entre les arts plastiques et les arts vivants, ou, plus fondamentalement encore, entre l'inerte et le vivant.





Top / En haut : Inside, a performance of / une conférence-spectacle de Bruno Latour & Frédérique Aït-Touati, 2016.
Bottom / En bas : Disabled Chair / Fauteuil handicapé, prototype #2, 2018, Samuel Bianchini, in the framework of / dans le cadre de EnsadLab (laboratory of / laboratoire de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs - Université PSL). “Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être”, Cité internationale des arts, Paris, February / février 2018.




 


Art & science, table ronde dans le cadre du MIAN (Marché international de l’art numérique)

29 juin, 14h15-15h45, Centre Phi, 407 Rue Saint-Pierre, Montréal
More informations / Plus d'informations (eng / fr) : here / ici

À l'ère de l'anthropocène où l'impact de l’activité humaine sur la nature ne fait plus aucun doute, les artistes sont de plus en plus nombreux à questionner les conséquences de l’activité humaine sur la planète grâce au médium technologique. Parallèlement à cela on assiste à une porosité des milieux de la science et de l’art pour les besoins de la création autant que de de la recherche. Déjà effective depuis plusieurs années au Canada, elle touche également l’Europe et permet d’étendre la sphère de la création tout en établissant des ponts entres les pratiques. Toutefois cette porosité des milieux soulève également de nombreuses interrogations sur l’éthique et les limites du dialogue art/science.

Invités : Samuel Bianchini (EnsadLab - FR), Luc Brou ( Festival ]interstice[ - FR), Christophe De Jaeger (Gluon et BOZAR - BE), Cédric Huchet (Scopitone - FR), Intervenant Arte Creative. Modérateur : Maxence Grugier – Journaliste, critique et curateur indépendant (FR)

 



 


PUBLICATIONS

 

 




Samuel Bianchini, “From Instrumental Research in Art to its Sharing: Producing a Commons, Respecting the Singular”, in Hans Dieleman, Basarab Nicolescu, Atila Ertas Editors, Transdisciplinary & Interdisciplinary Education and Research, TheATLAS, Lubbock, Texas, USA, December 2017, pp. 251-268.

More information / Plus d'informations (only in english) : here
Dowload the text (eng.) from Academia or ResearchGate

 

 

 


MÉDIAS

 

 



 

RÊVOLUTION DIGITALE

New Television Series for Museum Channel
Nouvelle série sur la chaîne de télévision Museum

With the participation / Avec la participation de Samuel Bianchini
More information / Plus d'informations (only in french) : ici



Rêvolution digitale, Museum, image de Discontrol Party #3, Samuel Bianchini (EnsadLab)

 

 

 


DOCUMENTATION


Discontrol Party #3

Interactive party dispositif, 2009 - 2018 / Dispositif festif interactif, 2009 - 2018
conceived and produced under the direction of / conçu et réalisé sous la direction de Samuel Bianchini (EnsadLab).

Music programming / Programmation musicale : Sylvie Astié (Dokidoki)
With the lives and DJ sets of / Avec les lives et DJ sets de Rebeka Warrior, Candie Hank, Retrigger, Front de Cadeaux, Mr Marcaille, WR2OLD, Sinead O' Connick Jr.

micadanses, Paris, 3 February 2018

Discontrol Party was part of 'We are not the number we think we are', an event of the Daniel & Nina Carasso Foundation in partnership with the 'Chaire arts & sciences' (founded by the École polytechnique / École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL / Daniel & Nina Carasso Foundation), the Cité internationale des arts and of the dance festival 'Faits d'hiver' of micadanses.

Discontrol Party #3 a été créé dans le cadre de : “Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être”, un événement de la Fondation Daniel et Nina Carasso en partenariat avec La Chaire arts et sciences de l'École Polytechnique, de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs - PSL et de la Fondation Daniel et Nina Carasso, et du festival de danse “Faits d'hiver” de micadanses.

More documentation on the work (eng): here
Plus de documentation sur l'œuvre (fr): ici
Video (3mn34s) : here / ici


Discontrol Party #3, 2018. Photo: Alexis Komenda


Discontrol Party #3, 2018. Photo: Samuel Bianchini


Discontrol Party #3, 2018. Photo: Alain Declercq