Keywords

Création pour clé USB, 2011
Samuel Bianchini

Réalisation informatique : Oussama Mubarak
Avec les conseils de Bertrand Couasnon,
Équipe Imadoc de l'Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires, Rennes
Une commande du ministère de la Culture et de la Communication,
Centre national des arts plastiques
Remerciements à Rafael W. pour la librairie "Extended Levenshtein algorithm"
http://sourceforge.net/projects/j-levenshtein
et à Ronald B. Cemer pour la librairie "Java OCR"
http://javaocr.sourceforge.net

 

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

 

 


Keywords est une création pour clé USB. Un programme est chargé sur une clé USB ; il semble n'avoir qu'une fonction principale : tenter d'ouvrir la clé USB, d'accéder à son contenu. Mais cet accès est verrouillé par une protection de type "Captcha" [1], une forme de test de Turing qui doit permettre de déterminer s'il s'agit bien d'un être humain - et non d'une machine - qui souhaite ainsi ouvrir la clé. Cette protection aujourd'hui très courante sur internet est un moyen d'éviter des accès, requêtes, inscriptions, ..., automatiques. Elle oblige un humain à reconnaître une suite de caractères générés et déformés par la machine afin de résister aux attaques de logiciels de reconnaissance automatique de caractères. L'utilisateur doit alors saisir manuellement les caractères perçus pour prouver leur bonne interprétation.

Keywords propose de mettre en œuvre ce principe, mais en le limitant aux seules capacités de la machine sur laquelle la clé USB est insérée. Lancé à partir de la clé, le programme génère à l'écran un Captcha. Loin d'être le fruit du hasard, les suites de caractères représentées ici, dans le Captcha, sont des mots, des mots-clés utilisés dans le domaine des sciences cognitives, vaste champ disciplinaire qui tente de concilier sciences exactes et sciences humaines, quantitatif et qualitatif, machinique et humain. Ces mots-clés, tels ceux donnés en introduction de toutes publications scientifiques, sont autant de points d'entrée sur celles-ci puisqu'ils en permettent le classement et l'accès : attention, autism, behaviorism, cognitive emotions, intelligence testing, intensional semantics, lexical content, motivation, objective mode, predicate, qualia, reductionism, self-consciousness, verification, etc.
Un autre programme, émanant lui aussi de la clé, tente alors d'interpréter ces caractères pour les saisir, automatiquement, en dessous de ceux déformés. À l'affichage vif des mots peu lisibles - des captchas - réplique la saisie automatique mais incertaine, caractère après caractère, de la réponse apportée par le second programme. À défaut de réussir l'interprétation, la machine semble se comporter comme un humain hésitant. Si ces tentatives ont peu de chances d'aboutir, produisant de vains mots approximatifs, le programme d'analyse de formes et de reconnaissances de caractères est pourtant développé pour tenter de s'approcher au plus près de la bonne interprétation.
Mot après mot, tentative après tentative, ces doubles séries de mots à l'écran, laissent percevoir leur différence, permettent la comparaison, rendant visible les difficultés, la lutte d'une machine avec elle-même essayant de se faire passer pour un être humain, afin d'ouvrir son périphérique, une clé, à l'aide de mots-clés qui sont autant de mots de passe.
 


[1] « Captcha » est l'acronyme de Completely Automated Public Turing test to Tell Computers and Humans Apart, soit, en français, « test public de Turing complètement automatique ayant pour but de différencier les humains des ordinateurs ». Ce terme, qui est une marque déposée par l'université Carnegie Mellon, a été inventé en 2000 par Luis von Ahn, Manuel Blum et Nicholas J. Hopper de cette université, et par John Langford d'IBM. Le nom "Captcha" peut également être interprété comme "Gotcha", qui signifie, en anglais parlé,  "J't'ai eu".


 

 

Keywords, Samuel Bianchini, 2011
Vidéo - 15mn40s - Haut débit recommandé
​Images et montage : © Samuel Bianchini - ADAGP
 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Keywords, Samuel Bianchini, 2011
OPERATION OPERATION, exposition personnelle, Ilan Engel Gallery, mars - mai 2012.
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Keywords, Samuel Bianchini, 2011
"Convergence”, Maison Populaire de Montreuil, du 15 janvier au 4 avril 2015.
Commissaire : Dominique Moulon
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Keywords, Samuel Bianchini, 2011
"Art Souterrain”, Montréal, Canada, du 28 février au 15 mars 2015.
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP

Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici