niform

Installation interactive, 2007
Samuel Bianchini

Ingénierie (captation et traitement d’image) : Adrien Mazaud
Ingénierie (captation, version 2007) : ExperiensS (Thomas Bouaziz et Yoan Leyris)
Régie technologique (version 2012) : Yann Creac’h
Assistant (version 2007) : Oussama Mubarak
Photographie : Jérémie Giniaux-Kats
Avec les conseils et le soutien de Sylvie Tissot, Paul Girard et Stéphane Maguet
Une coproduction CiTu, Dispothèque, Numeriscausa et Bouillants, avec la collaboration scientifique du Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur (LIMSI-CNRS)
Ce projet a obtenu le soutien du Ministère de la culture et de la communication (Programme DICRéAM) et de la Mairie de Paris.
Remerciements à Antonio Gallego, Vincent Gautier, Cyrille Henry, Christian Jacquemin, Jason Karaïndros, Julie Miguirditchian
Une œuvre dédiée à Alain Declercq

 

 

Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

niform, Samuel Bianchini, 2007
Grandes Galeries de l’École régionale des Beaux-Arts de Rouen, mai - juin 2007.
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP

 

 


niform est une installation interactive. Dans une grande salle noire, occupant tout un mur, une image fait face aux spectateurs; au premier abord, elle est fixe et totalement floue. Un groupe d’une vingtaine d’hommes, représenté à l’échelle 1, la compose. Uniformisée par le flou, cette image l’est aussi par l’uniformité vestimentaire de ce cordon de policiers en tenue antiémeute. Suivant leurs déplacements, les spectateurs agissent sur la mise au point de l’image ; à mesure qu’ils s’en approchent et suivant la forme de leurs corps, chaque partie de l’image qui leur fait face devient progressivement nette. À moins de cinquante centimètres de l’écran, un spectateur fait le point devant lui sur l’un des représentants des forces de l’ordre. L’image n’a pas qu’une seule zone de netteté, une seule profondeur de champ, mais plusieurs à la fois. Ces profondeurs sont localisées, individualisées et varient selon la position des différents spectateurs. À partir d’une image uniforme, chaque spectateur, par son avancée, révèle un homme singulier, un individu auquel il fait face.


 

 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

niform, Samuel Bianchini, 2007
Grandes Galeries de l’École régionale des Beaux-Arts de Rouen, mai - juin 2007.
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP

 




niform, Samuel Bianchini, 2007
Grandes Galeries de l’École régionale des Beaux-Arts de Rouen, mai - juin 2007.
Vidéo - 3mn10s - Haut débit recommandé
Images et montage : © Samuel Bianchini

 

 

Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

 
     
 

Pour télécharger la série d'images ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

niform, Samuel Bianchini, 2007
Grandes Galeries de l’École régionale des Beaux-Arts de Rouen, mai - juin 2007.
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP


 


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici


Pour télécharger l'image ci-dessus en haute définition (Tiff), cliquer ici

niform, Samuel Bianchini, 2007
Frontières, exposition collective dans le cadre du festival Bouillants #4, Le Volume, Vern sur Seiche, avril - mai 2012. 
Photographies : © Samuel Bianchini - ADAGP